La LFA Trets a la capitale

P4085646

Dans la mémoire collective on associe les chiffres 13 et 75 comme des ennemis jurés. Pourtant les 13 coureurs de la Foulée Aurélienne comme un clin d’œil à leur département allaient éprouver beaucoup d’émotions et de joies dans le 75, lieu du 37éme marathon de Paris.

·         L’avant Marathon

La plupart d’entre nous prenons le TGV samedi matin pour monter à la capitale. La tension n’a pas encore gagné les troupes, pourtant 6 du groupe vont effectuer leur premier marathon. Arrivée à Paris vers 13h00 nous nous restaurons, pausons les valises à l’hôtel et allons chercher nos dossards au palais des expositions porte de Versailles qui est à 10’ de notre hôtel. Devant le hall 1 du palais c’est un interminable serpentin de marathoniens qui attendent leurs tours pour récupérer  le fameux sésame. Mais c’est sans compter sur l’organisation sans faille de la LFA Trets. Notre Pascal, dit « Bras long » pour la circonstance, avait fait jouer ses relations pour que l’organisation du MDP soit à nos pieds et nous transmettent nos dossards sans passer par la case départ (Ou l’interminable queue). Puis ce fut au coach de jouer de ses relations, puisque tout le club était invité dans l’espace VIP du stand d’Endurance Shop. Sortie de là, nous prenons le métro pour aller tâter la température des champs Elysée (lieu du départ) et nous rendre compte du temps qu’il nous faudra pour rallier le départ de notre hôtel dimanche matin. Nous terminons la journée en nous faisant un peu exploser le portefeuille autour d’un plat de pate avenue Victor Hugo. La tension commence à monter.

Lire la suite : La LFA Trets a la capitale

Devise